Le livre noir du médicament

Le livre noir du médicament de Corinne Lalo et Patrick Solal

A lire

Titre : Le livre noir du médicament
Sous-titre (non accepté) : Le Mediator, combien de Morts ?
Auteurs : Corinne Lalo et Patrick Solal
Sortie : 16 octobre 2013

Grande enquête sur le médiator et le laboratoire Servier

Les médicaments font quatre fois plus de victimes que les accidents de la route. Dans ce livre Corinne Lalo et Patrick Solal racontent leur enquête sur le Médiator. On pourrait croire que les médicaments sont des produits comme tous les autres, prescrits par le docteur et vendus par les pharmaciens et que l'on peut faire du business avec la santé des gens. Le médiator à remporté plus d'un milliard d'euros au laboratoire Servier et coûté beaucoup aux assurances santé. Sans oublier les victimes sur 300000 patients, 500 à 1000 décès en France.

Ce livre nous donne un rapport très détaillé (plus de 300 pages, il y a de quoi faire) et technique de l'affaire "Médiator", et de ses frères retirés précédemment du marché (Ponderal, Isoméride). Pourquoi la France a-t-elle mis autant de temps pour l’arrêter (33 ans sur le marché) ? Quels étaient ses réels composants et utilisation (amphétaminique caché) ? Quelle était la stratégie utilisée par le laboratoire? Pourrait-on soupçonner les pouvoirs publics et les autorités sanitaires de complaisance à l'égard du laboratoire Servier ? Pour en venir au faite que l'utilisation du Médiator à été mal compris, ou mal défini, il était destiné principalement au diabétique en surpoids uniquement, qui voulait maigrir et sa prescription n'aurait pas dû dépasser 3 mois par patient. A qui la faute ? Vous en serrez plus dans se livre, mais je pense qu'il n'y a pas qu'un seul fautif.

Suivi de différente enquête et d'affaire de santé national, comme celui du virus H1 N1 soit disant une pandémie mais avec un taux faible de mortalité. L'état a payé pour la fabrication de vaccins avec l'argent public pour une épidémie qui était déjà terminée. Seulement 10% de la population Française grippée avait été touché par le virus H1 N1

C'est un sujet à faire réfléchir : "les effets indésirables liés aux médicaments représentent la première cause d'hospitalisation en France" soit 200000 hospitalisations et 18000 décès par an.

D'autre médicament en vente sont aussi toxiques

  • Anti-inflammatoires : Vioxx et Merck ont fait beaucoup de morts
  • anti-diabétiques : Médiator
  • Anti-cholestérols : N'améliore pas forcément le taux de mauvais cholestérol. La diète ou l'exercice physique est la meilleur solution
  • Anti-dépresseurs : Des effets secondaires de L'Avandia augmentent le taux de suicides. Le Prozac donne de l'hypertension artérielle pulmonaire et des malformations du nouveau-né
  • Anti-douleurs
  • Béta-bloquants (traitement de l'hypertension) :effet psychotropes, troubles du sommeil, dépressions, hallucinations. Le patient ressent un manque si il oubli de le prendre -> produit dopant
  • Vaccins : effet secondaire de certain vaccin, des syndromes de Guillain-Barré (atteinte du système nerveux central). Ou le vaccin contre le cancer du col de l'utérus (Gardasil) peut engendrer des effets secondaires graves comme Alzheimer et la maladie de Parkinson
  • Sirops contre la toux 
  • Aspirine : provoque des ulcères à l'estomac
  • Nurofen-Rhume : Contient de la méthamphétamine qui est une drogue. Il y a un risque fort d’infarctus ou hémorragie cérébrale.
  • Paracétamol : provoque des problèmes hépatiques
  • Des médicaments donnés aux femmes enceintes pour éviter les nausées et les fausses couche (Distilbène) ont créés des malformations chez le fœtus. Un poison qui est transmis à plusieurs générations, comme je cite " La question des effets transgénérationnels se pose donc également pour les autres perturbateurs endocriniens comme les pesticides ou le Bisphénol A" ; Notre espèce s'autodétruit.

Un peu d'histoire sur la médecine et la chimie

Dans le livre noir du médicament, il y a un très intéressant chapitre sur l'histoire de la médecine et des pharmaciens. Ils racontent l'histoire de la mythologie Grecque avec Asclépios (Père de la médecine occidentale) qui se fait payer chère pour sauver des vies. Ici la morale de cette histoire c'est que le vrais médecin ne devrait pas se faire payer ou, à tout le moins, s'enrichir sur le malheur des hommes.

Vers la fin du livre notre jugement se transforme on voit les causes des médicaments autrement et nous plonge dans une immense réflexion : "Dosis sola venenum facit" , Seul la dose fait le poison

Avec le temps les rôles s'inversent. Jadis, le médecin demandait au pharmacien de lui confectionner un médicament. A présent, c'est le pharmacien qui demande au médecin de cautionner son médicament, notamment en le finançant pour mener des essais cliniques.

Ivan Illich affirme que la médecine n'a pas tellement amélioré l'état de santé de l'humanité. Au contraire, elle a crée de nouvelles maladies, des iatrogènes en s'alliant à l'industrie pharmaceutique. Elle a privé les individus de leur liberté, de leur autonomie, a rendu la mort inacceptable de même la vieillesse et la souffrance. Pour lui l'augmentation du niveau de vie pourrait s'expliquer par une meilleur alimentation.

 Conclusion

 "Si le roi est irrémédiablement compromis et que le médecin est définitivement soumis à son maître le pharmacien, c'est au quatrième acteur du jeu, le malade, c'est à dire les citoyens de réagir."

 Conseils

  • Manger de tout mais n'abuser de rien
  • Se méfier des médicaments qui tout d'un coup ne sont plus remboursés par la sécurité sociale
  • Saviez-vous que la matière première de certains médicaments est du pétrole ?
  • Bien lire la notice du médicament et regarder les effets indésirables. S'ils vous paraissent bizarres comme trouble du comportement ou hallucination cela veut dire que se médicament agit sur le cerveau.